· 

Un mascaret pour une mascarade*

Avez-vous remarqué combien il est facile de devenir complotiste en ce moment ? Le moindre doute, la plus petite hésitation, la poussière de remise en question et hop : complotiste ! Et si cela n’était qu’un mascaret d’équinoxe ?

 

Le mascaret, c’est cette vague qui remonte, entre autres, la plus belle rivière du monde : la Dordogne. Ce phénomène existe aussi ailleurs, comme sur la Garonne et même en Amazonie, en Chine ou au Canada. Mais restons local ! Le mascaret se produit à chaque marée basse, mais pour être remarquable il faut quelques ingrédients qui changent l’ordinaire, qui cassent la routine.

 

On prend une rivière qui a un gros débit et un étiage bien bas, comme en été. Il faut aussi la topologie qui va bien, comme un estuaire en forme d’entonnoir qui permet à la vague de prendre de la puissance. On ajoute à cela une vraie marée de pleine lune ou d’équinoxe avec le coefficient adéquat. On mélange le tout et cela donne une vague qui remonte le courant, une vraie belle vague à surfer. Le spectacle attire les aventuriers de la glisse et les spectateurs du bord des berges.

 

Et si ce que nous vivions en ce moment n’était qu’un mascaret ?

 

Et si celui qu’on appelait complotiste n’était qu’un surfeur qui jouit d’un phénomène naturel pour aller à contre-courant ? Toutes les conditions sont là. Un niveau de vie de plus en plus bas, une actualité qui est bien costaude et des classes qui ne vont pas bien haut. Puis on a les contestataires, anarchistes, extrémistes, libertaires et autres révolutionnaires, ça n’a rien de nouveau. Aujourd’hui on les appelle complotistes. Pourquoi pas ! Et après ?

 

Ils pourraient rester dans leur campagne à surfer la vague loin des regards, mais à quoi bon ? 

Si personne ne s’amuse à surfer sur un raz de marée, à sortir de la mêlée ou à apporter une autre vérité, un autre point de vue, on pourrait finir par vraiment croire que la Terre est décidément plate ! Si jamais personne n’avait contesté, revendiqué ou proposé une autre façon de voir la vie, l’ampoule n’aurait peut-être jamais remplacé la bougie.

 

Et si on se retrouvait pour le mascaret ?

 

Il y aurait ceux qui viennent en combinaison, maillot de bain ou même tout nu pour le show ou le plaisir. Il y aurait des planches, des canoës, des paddles chevauchés par des néophytes, des experts et des fous. Tout ce spectacle sous les yeux plus ou moins masqués des promeneurs, des jaloux, des curieux, des timides. Tous là pour vivre le Mascaret de la grande mascarade !

 

Si on s’entendait pour se dire que : « Ça n’est pas parce tu as raison que j’ai tort. C’est juste que l’on n’a pas le même point de vue ». 

 

Billet d'humeur paru dans

La Pie, Canard du Périgord

(mars 2021)


*Selon le Larousse, mascarade (nf) : réunion ou défilé de personnes déguisées et masquées.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0